Prothèse uni compartimentale du genou, chirurgie orthopédique du genou, chirurgiens orthopédistes spécialisés Paris
logo

Chirurgien prothèse hanche / genou

Cabinet des Dr Luc Kerboull & Dr Frédéric Sailhan
Chirurgien orthopédiste - Paris
prothèse de genou

Chirurgie - Orthopédie : Prothèse uni compartimentale du genou

N

ous avons maintenant la possibilité de proposer à nos patients une prothèse partielle du genou. Il s’agit d’une prothèse dite « uni-compartimentale ». Elle permet de ne remplacer qu’un seul compartiment de l’articulation du genou. La récupération après l’intervention est bien plus rapide qu’après la mise en place d’une prothèse totale du genou.

Genou douloureux, arthrose du genou

L’articulation du genou peut devenir douloureuse et raide par le simple fait du vieillissement articulaire. Ce phénomène est lié à l’arthrose.

L’arthrose du genou se définit par une usure progressive des cartilages de l’articulation du genou. L’arthrose est une maladie dégénérative qui touche souvent plusieurs articulations mais avec des degrés de sévérité divers.

L’arthrose se caractérise par des poussées inflammatoires qui touchent la couche interne (profonde) de la capsule articulaire de l’articulation que l’on appelle la membrane synoviale. Cette synoviale devient épaisse, inflammatoire et douloureuse.

L’arthrose du genou est également appelée « gonarthrose ». Elle est caractérisée par les lésions suivantes : une usure des surfaces de cartilage, une dégradation et une fissuration des ménisques (qui deviennent rigides et calcifiés), la formation de géodes de pression (sorte de trous dans l’os) dans le tibia et le fémur et enfin par l’apparition d’excroissances osseuses sur les berges du tibia et du fémur que l’on appelle les « ostéophytes ».

L’usure du cartilage et des ménisques se manifeste par un pincement de l’articulation visible sur les radiographies.

Rappel anatomique

Votre articulation du genou est en réalité constituée de deux articulations principales :

1/ l’articulation fémoro-tibiale, entre le fémur et le tibia (cette articulation a deux compartiments : un compartiment interne et un externe)

2/ l’articulation fémoro-patellaire, entre le fémur et la rotule (aussi appelée « patella »).

On distingue donc au total trois compartiments : le compartiment fémoro-tibial interne, le compartiment fémoro-tibial externe et enfin le compartiment fémoro-patellaire.

Ainsi l’arthrose du genou peut toucher un, deux ou trois de ces compartiments. C’est l’analyse des radiographies qui nous renseigne sur l’importance de l’atteinte des trois compratiments.

Qu’est ce qu’une prothèse partielle ou unicompartimentale du genou ?

C’est un implant métallique destiné à remplacer votre articulation.

Le principe de la mise en place de cette prothèse est de retirer les reliquats du cartilage usé de l’articulation du genou et de mettre à la place des pièces métalliques adaptées.

Si un seul des trois compartiments de l’articulation du genou est atteint, il est parfois possible de mettre en place une prothèse partielle, c’est-à-dire qui ne remplace que le compartiment usé.

Cette prothèse partielle remplace le compartiment fémoro-tibial interne ou externe : on parle de prothèse uni-compartimentale interne ou externe (les acronymes PUC interne ou externe sont utilisés).

Puis-je bénéficier d’une prothèse partielle du genou ?

La morphologie de l’articulation du genou est propre à chacun. De même, dans la maladie arthrosique l’usure de votre genou prédomine toujours sur l’un ou sur l’autre des compartiments.

Pour pouvoir mettre en place une PUC (prothèse uni-compartimentale du genou) certaines conditions doivent être respectées.

Ces conditions dépendent de l’examen clinique de votre genou, du testing de vos ligaments, de la déformation des membres inférieurs, de votre corpulence et de l’analyse des radiographies.

C’est donc en vous examinant et en analysant vos radiographies qu’il sera possible à nos chirurgiens orthopédistes de vous dire si une prothèse partielle est envisageable.

Comme pour une prothèse totale, dans une prothèse partielle la mécanique de la prothèse est assurée par vos ligaments latéraux (ligament latéral interne et externe) et vos muscles qui sont évidemment laissés intacts lors de la mise en place de la prothèse.

Quelles sont les radiographies nécessaires ?

Analyser l’usure et l’anatomie spécifique de l’articulation du genou se fera sur des raédiographie du genou de face, de profil, et une incidence dite « fémoro-patellaire » permettant de voir l’articulation entre le fémur et la rotule. Deux autres radiographies spécifiques sont nécessaires : une pangonométrie des membres inférieurs et une incidence de face en schuss.

La pangonométrie permet de mesurer les axes anatomiques du fémur et du tibia pour analyser la déformation des membres inférieurs. Le cliché en schuss de face permet de révéler une usure moins bien visible sur une simple radiographie de face.

Ces différentes radiographies nous permettent par ailleurs, avant l’intervention, de réaliser une programmation pré-opératoire : nous définissons quelle prothèse est la mieux adaptée à votre situation spécifique et comment la positionner au mieux.

Déroulement de l’intervention

La mise en place d’une prothèse partielle du genou (prothèse unicompartimentale) est une intervention de chirurgie orthopédique bien rodée et sûre.

Elle se déroule le plus souvent sous anesthésie générale, parfois sous rachi-anesthésie (seuls les membres inférieurs sont endormis).

L’incision est pratiquée à la face antérieure du genou, en dedans de la rotule.

L’incision passe au ras des muscles, en particulier du muscle « vaste interne ».

Les muscles et les ligaments sont protégés et préservées lors de l’intervention car ils sont indispensables au bon fonctionnement et à la stabilité de la prothèse.

Seules les surfaces de cartilage usées sont recoupées grâce à des guides de coupes précis permettant de préparer la mise en place des pièces prothétiques. Un seul compartiment est remplacé.

Une fois les coupes réalisées les pièces de la prothèse sont cimentées ou impactées sans ciment selon les caractéristiques de votre os.

Lors de la fermeture les tissus aponévrotiques sont suturés par le chirurgien orthopédiste et les muscles repositionnés.

Un drain est utilisé pour drainer le saignement et éviter la formation d’un hématome.

Une radiographie de contrôle permet de vérifier le bon positionnement final de la prothèse.

Vous serez levé pour marcher dès le soir de l’intervention ou le lendemain matin. 

La rééducation du genou, quand commence-t-elle ?

La rééducation de votre genou opéré démarre dès le lendemain de l’intervention.

Le kinésithérapeute vous explique les exercices à réaliser et vous accompagne. Un appareil électrique spécifique appelé « kinétec » permet également de mobiliser votre genou en flexion pour accélérer la récupération.

Des exercices de contraction du muscle quadriceps vous seront enseignés dès les premiers jours.

La reprise de la marche se fait avec une ou deux béquilles dès le soir de l’opération ou le lendemain lmatin.

La sortie est autorisée entre le 3ème et le 5ème jour après l’opération.

Après votre sortie de la clinique, la rééducation de votre genou sera poursuivie à domicile ou en ville avec votre kinésithérapeute.

Les deux grands objectifs de la rééducation sont la mobilisation du genou et la musculation du quadriceps.

Après l’intervention / conduire ? courir ? voyager ?

Les séances de rééducations doivent se suivre à raison de 2 à 3 séances par semaine au minimum pendant les 6 à 8 premières semaines. L’objectif de cette rééducation et de récupérer une bonne mobilité du genou et de renforcer les muscles autour de l’articulation.

Nous vous conseillons de marcher régulièrement, plusieurs fois par jour, sur des distances de plus en plus longues, à votre rythme.

Vous pouvez faire du vélo d’appartement dès la fin de la troisième semaine après l’opération.

Vous pourrez conduire une voiture à la 5ème ou 6ème semaine.

La natation est autorisée à la 6ème semaine.

Le sport est reprit à 2 mois : vélo, randonnée, sport en salle.

Les sports à fortes contraintes sont repris à 3 mois.

Vous pouvez voyager à la 8ème  semaine.

Le rôle de vos muscles

Le rôle de vos muscles :

Ce sont les muscles et les ligaments latéraux du genou qui assurent le bon fonctionnement de la prothèse. Pour cette raison :

1/ il est essentiel d’avoir des muscles actifs et entretenus avant l’intervention. Ils seront sollicités dès le lendemain de l’opération.

2/ il est indispensable de démarrer une rééducation (travail musculaire, renforcement) et une mobilisation immédiatement après l’intervention.

3 / la marche et le vélo d’appartement sont des activités conseillées pour entretenir les amplitudes articulaires de la prothèse et entretenir les muscles autour du genou.

Prendre rendez-vous

Vous avez une question ? Vous souhaitez prendre un rendez-vous avec notre équipe de chirurgiens orthopédistes pour une prothèse uni compartimentale du genou ?

Prendre rendez-vous

ICHG

L’Institut de Chirurgie de la Hanche et du Genou est spécialisé dans la chirurgie orthopédique de la hanche et du genou à Paris.

  • Vous souhaitez avoir un renseignement ?

    N’hésitez pas à contacter directement nos chirurgiens orthopédistes spécialistes de la prothèse uni compartimentale genou si vous avez la moindre question et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.