Chirurgie orthopédique paris, lésions méniscales, menisques genou, chirurgien orthopédiste, orthopédie prothèse totale de genou ou prothèse unicompartimentale.
logo

Chirurgien prothèse hanche / genou

Cabinet des Dr Luc Kerboull & Dr Frédéric Sailhan
Chirurgien orthopédiste - Paris
prothèse de genou

Chirurgie - Orthopédie : Les ménisques du genou

Qu’est-ce qu’un ménisque ?

Les ménisques sont des croissants de fibrocartilage qui assurent une fonction d’amortisseurs dans l’articulation de votre genou. Il permettent au fémur et au tibia de « s’articuler » ensemble puisqu’ils s’interposent entre la cartilage du fémur et du tibia. On distingue deux ménisques : le ménisque interne et le ménisque externe pour chaque genou.

Notions anatomiques

Les ménisques sont des croissants de fibrocartilage en forme de demi-lune. En coupe, le ménisque a une forme triangulaire qui lui donne son aspect caractéristique en IRM. Le ménisque interne et le ménisque externe différent dans leur forme et leur taille.

Le ménisque interne ou ménisque médial a une forme de croissant régulier et quasiment symétrique. Sa corne postérieure est néanmoins un peu plus large et joue un rôle stabilisateur dans la rotation externe du tibia lors de la flexion du genou. Ce ménisque interne fait le lien entre le condyle interne du fémur et le plateau tibial interne. Le ménisque interne est amarré à la capsule et au ligament latéral interne sur tout son bord périphérique.

ménisque genou

Ménisque interne normal

Le ménisque externe ou ménisque latéral a une forme de croissant bien plus fermé. Il assure le lien entre le condyle externe du fémur et le plateau tibial externe. Il est lui indépendant du ligament latérale externe. Il est donc plus mobile que le ménisque interne.

Les deux ménisques du genou sont attachés l’un à l’autre par leur corne antérieure, par le ligament transverse du genou.

Chaque ménisque est constitué de trois parties : la corne antérieure, le segment moyen et la corne postérieure. Chacune de ces parties peu être le siège d’une lésion.

La vascularisation des ménisques est précaire. Elle s’effectue à partir de la périphérie du ménisque (à partir du mur méniscal).

A quoi servent les ménisques ?

Les ménisques ont un rôle stabilisateur et protecteur dans l’articulation du genou. Ils permettent d’absorber et de répartir les contraintes mécaniques entre les surfaces cartilagineuses du fémur et du tibia. Les ménisques font l’interface entre le tibia et le fémur dans le genou. A la marche, à la course et lors des activités sportives des mouvements combinés de flexion, d’extension et de rotation se succèdent et les ménisques s’adaptent et accompagnent ces phénomènes de glissement et de roulement dans l’articulation du genou.

Les lésions méniscales sont fréquentes.  En effet, les ménisques sont sollicités en permanence à la marche et plus particulièrement lors des activités physiques et sportives.

La disparition ou l’altération des ménisques favorise le développement de l’arthrose du genou.

A quel âge peut-on souffrir d’une lésion du ménisque ?

Il n’y a pas d’âge pour une lésion méniscale. Une lésion méniscale peut se constituer aussi bien chez le sujet jeune (adolescent ou jeune adulte sportif) que chez le sujet plus âgé.

Chez le sujet plus jeune une lésion méniscale est souvent liée à un traumatisme du genou. Elle se constitue à l’occasion d’une chute, d’un choc ou d’un traumatisme en flexion et en torsion du genou, typiquement au cours d’un match de foot, basket, tennis, volley, hand-ball etc… Les sports de pivot sont plus à risque mais une lésion méniscale peut également survenir lors d’un simple footing ou enfin à l’occasion d’un faux mouvement plus banal. L’un des mécanismes typiques de lésion méniscale est le relèvement d’une position accroupie.

Chez le sujet plus âgé la lésion méniscale est souvent l’illustration de phénomènes dégénératifs touchant l’articulation du genou. La lésion peut se constituer sans traumatisme apparent (simplement à la marche) ou lors d’un faux mouvement du genou, en sortant d’une voiture, en s’agenouillant etc…

Schématiquement, nous classons les lésions méniscales en lésions traumatiques et lésions dégénératives.

Ces lésions touchent le ménisque interne ou le ménisque externe dans des proportions tout à fait différentes. Ces lésions sont décrites dans notre page « Lésions méniscales ».

Quels sont les symptômes d’une lésion du ménisque ?

Les symptômes les plus fréquemment rapportés par les patients sont la douleur, le blocage du genou, les claquements articulaires et les épisodes d’épanchement.

La douleur est localisée au genou, souvent à la face interne de l’articulation mais sa localisation est variable. Elle est présente à la marche ou dans les escaliers. Le genou est parfois douloureux la nuit, dans les changements de position. Les claquements sont ressentis ou perçu simplement à la marche, à l’accroupissement ou dans les mouvements plus complexes avec de la rotation. Ils sont douloureux ou indolores et parfois associés à une sensation de blocage transitoire du genou.

Un gonflement du genou s’associe parfois à la douleur ou aux claquements. Il traduit l’épanchement de liquide inflammatoire dans l’articulation.

Enfin, le blocage méniscal typique d’une lésion méniscale se caractérise par un blocage brutal du genou en flexion avec une impossibilité d’étendre l’articulation. La tentative d’extension est douloureuse. Ce blocage est rarement (mais parfois) invincible car des manipulations du genou permettent le plus souvent de le débloquer.

Prendre rendez-vous

Vous avez une question ? Vous souhaitez prendre un rendez-vous avec notre équipe de chirurgiens orthopédistes pour une chirurgie concernant les ménisques du genou ?

Prendre rendez-vous

ICHG

L’Institut de Chirurgie de la Hanche et du Genou est spécialisé dans la chirurgie orthopédique de la hanche et du genou à Paris.

 

  • Vous souhaitez avoir un renseignement ?

    N’hésitez pas à contacter nos chirurgiens orthopédistes spécialistes du genou si vous avez la moindre question et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.