logo

Chirurgien prothèse hanche / genou

Cabinet des Dr Luc Kerboull & Dr Frédéric Sailhan
Chirurgien orthopédiste - Paris
prothèse de genou

Chirurgie - Orthopédie : Lésion méniscale

C

omme vous avez pu le lire dans notre page « Les ménisques du genou », les ménisques sont des croissants de fibrocartilage qui assurent une fonction d’amortisseurs dans l’articulation de votre genou. Il permettent au fémur et au tibia de « s’articuler » ensemble puisqu’ils s’interposent entre la cartilage du fémur et du tibia.

 

Le ménisque interne et le ménisque externe sont constitués d’une corne antérieur, d’une corne postérieure et d’un segment moyen.

 

Une lésion d’un ménisque peut être d’origine traumatique ou d’origine dégénérative.

La lésion traumatique du ménisque

Les lésions traumatiques touchent dans la majorité des cas le ménisque interne.

Lors d’une activité sportive, d’un mouvement de rotation du genou ou du relèvement d’une position accroupie la lésion provoque une vive douleur et un blocage du genou. Le genou est habituellement bloqué en flexion et l’extension complète est devenue impossible (vous ne pouvez plus étendre complètement la jambe). Des manœuvres et manipulation du genou permettent le plus souvent de « débloquer » le genou.

La lésion méniscale se présente sous la forme d’une fissure plus ou moins longue du ménisque. C’est une fente verticale ou plus rarement horizontale dans l’épaisseur du ménisque.

Douleurs, claquement, pseudo-blocages et gonflement :

Parfois le traumatisme est passé inaperçu, a été oublié ou la douleur a été fugace et isolée. La lésion du ménisque va alors se manifester plus tard par des douleurs du genou traînantes, intermittentes et aggravées par certaines activités.

La douleur s’accompagne parfois d’autres signes non spécifiques mais évocateurs : des claquements dans le genou, des épisodes de pseudo-blocage (sensation d’accrochage dans le genou, de blocages brefs) et un gonflement du genou. Ce dernier symptôme est lié à l’inflammation de la synoviale et à l’épanchement articulaire (l’accumulation de liquide synovial inflammatoire, « l’épanchement de synovie »).

Ces lésions du ménisque (interne le plus souvent) sont décrites selon leur forme anatomique : on parle d’anse de seau, de languette méniscale ou de fissure ou rupture verticale ou horizontale. Certaines lésions sont plus complexes. Ce sont l’IRM et l’arthro-scanner qui permettent d’en faire l’analyse.

Lésion méniscale et rupture du ligament croisé antérieur :

Une lésion du ménisque peut survenir dans un contexte de lésion instable du genou. C’est le cas lorsqu’une rupture du ligament croisé antérieur y est associée. Dans ce cas, la lésion du ménisque peut s’être constituée au moment même de la rupture du ligament croisé (par le même traumatisme) ou secondairement du fait de l’instabilité chronique créée par la rupture du croisé. C’est alors la translation anormale du tibia par rapport au fémur lors de la marche qui génère des forces de cisaillement délétères pour le ménisque (interne le plus souvent).

La lésion méniscale dégénérative

A la différence de la lésion traumatique c’est une lésion qui se constitue progressivement, par à-coups et qui est liée au vieillissement articulaire. Elle est souvent accélérée par des traumatismes minimes répétés.

Le ménisque est soumit quotidiennement aux contraintes mécaniques  répétées de la marche, de la course, et de toutes les activités physiques. Les qualités mécaniques du fibro-cartilage méniscale s’altèrent. Le ménisque devient moins souple, plus rigide, plus cassant. Il est moins hydraté et se calcifie. On parle de « méniscose » pour qualifier cette dégradation de la structure du ménisque.

Les traumatismes répétés de la vie quotidienne entraînent une fissure du ménisque, le plus souvent horizontale.  Cette fissure touche souvent le ménisque interne.

Le ménisque prend souvent un aspect effiloché et mâché.

Ménisque

Ménisque dégénératif

Douleurs à la marche et douleurs nocturnes :

Dans les lésions méniscales dégénératives les patients se plaignent souvent de douleurs quotidiennes à la marche qui persistent malgré les médicaments antalgiques. Les douleurs sont souvent situées à la face interne du genou car le ménisque interne est souvent le premier touché.

La douleur ressentie la nuit est fréquente. Le genou est parfois douloureux au contact même des draps.

Le genou gonfle par épisodes de quelques jours ou quelques semaines. Ce gonflement est le témoin de l’inflammation de la synoviale articulaire et de l’épanchement. A cette occasion, le genou peut être chaud et sensible.

Ces signes révèlent parfois une arthrose du genou (gonarthrose) dont la lésion méniscale n’est que l’une des composantes.

Le kyste méniscal

Il s’agit d’une poche de liquide qui communique avec le ménisque. Ce kyste s’associe à une lésion dégénérative du ménisque dans la majorité des cas.

Le kyste méniscal se développe au contact du ménisque externe parfois sur le ménisque interne. Le kyste méniscal est généralement associé à une fente méniscale. Les contraintes en cisaillement horizontal auxquelles sont soumis les ménisques peuvent créer dans l’épaisseur de ces derniers une fente. Cette fente se prolonge jusqu’à la périphérie du ménisque et communique avec une poche liquidienne : le kyste méniscal. Il est parfois très volumineux et peu être palpé ou même visible à l’œil nu sur la face latérale du genou ou dans le creux poplité en arrière de l’articulation.

Un kyste douloureux et gênant peu nécessiter une intervention chirurgicale. La lésion méniscale doit être traitée dans le même temps car elle est à l’origine du kyste dans la grande majorité des cas.

Le ménisque externe discoïde

Le ménisque discoïde est un ménisque externe malformatif. C’est une anomalie anatomique présente depuis la naissance. Cette malformation ne touche pas le ménisque interne.

Ce ménisque discoïde n’a donc pas la forme habituelle d’un croissant. Il a la forme d’un disque plus ou moins complet. De ce fait le ménisque discoïde est alors interposé entre le fémur et le tibia du genou et sa partie centrale est soumise à de fortes contraintes inhabituelles. A l’occasion d’un traumatisme une fissure peut se produire dans l’épaisseur de ce ménisque discoïde. Cette lésion est alors responsable de douleurs et de claquements ou parfois de blocages du genou.

La prise en charge d’un ménisque discoïde douloureux et gênant nécessite habituellement une intervention chirurgicale sous arthroscopie.

Prendre rendez-vous

Vous avez une question ? Vous souhaitez prendre un rendez-vous avec notre équipe de chirurgiens orthopédistes pour une chirurgie de la hanche ou du genou ?

Prendre rendez-vous

ICHG

L’Institut de Chirurgie de la Hanche et du Genou est spécialisé dans la chirurgie orthopédique de la hanche et du genou à Paris.

 

  • Vous souhaitez avoir un renseignement ?

    N’hésitez pas à contacter directement nos chirurgiens orthopédistes spécialistes du genou, si vous avez la moindre question et nous vous répondrons dans les plus brefs délais.